Articles

Les acteurs qui jouèrent Jésus

A travers l'histoire du cinéma, de nombreux acteurs ont joué le rôle de Jésus de manières fort différentes. Partons à la découverte de certains d'entre eux.

1927, H.B. Warner dans Le Roi des Rois
warnerkingCet acteur britannique a joué le rôle de Jésus dans le film muet réalisé par Cecil B. De Mille. Le tournage s'est fait dans une atmosphère particulière.


Voici un extrait de ce film muet : Warner dans Le Roi des Rois

1964, Enrique Irazoqui dans L'Evangile selon St Matthieu
enriqueEnrique Irazoqui n'était pas un acteur. Jeune espagnol de 19 ans, parlant italien, il était à Rome pour rechercher des appuis dans la lutte contre le franquisme. Il rencontre Pasolini qui lui demande d'interpréter le rôle du Christ.

Voici un extrait du film de Pasolini: l'Evangile selon St Matthieu.

1973, Ted Neeley dans Jesus Christ Superstar

tedneeleyL'histoire de Jésus n'a pas seulement été traitée dans le plus profond respect de la tradition des évangiles, mais a aussi connu une interprétation inattendue, celle de la transposition sous forme d'opéra rock. D'abord au théâtre, puis, en 1973, sous la forme d'un film sous le titre Jésus Christ Superstar. C'est un acteur américain, Ted Neeley, qui y interprète le rôle de Jésus.

Partons à la découverte de cette transposition sous forme d'opéra rock. Ici, un extrait de la dernière cène.

1977, Robert Powell dans Jésus de Nazareth

powellFranco Zeffirelli n'aurait pas voulu utiliser des acteurs célèbres dans la série de films pour la télévision qu'il réalisait sous le titre Jésus de Nazareth. Mais les producteurs insistèrent pour que Laurence Olivier, Anthony Quinn... et bien d'autres fassent partie de la distribution. Pour le rôle de Jésus, il finit par choisir (à cause de ses yeux) l'acteur britannique Robert Powell.

Voici un extrait de la série Jésus de Nazareth.

1979, Brian Deacon dans Jésus (The Jesus Film Project)

BrianDeaconDoveEn 1950, un étudiant en théologie, Bill Bright, a pour projet de réaliser un film sur Jésus, qui soit très attractif, bibliquement correct et qui pourrait être traduit en de multiples langues et montré partout dans le monde. Il va d'abord créer la Campus Crusade for Christ (la croisade pour le Christ, sur le campus de l'Université de Los Angeles), grâce à laquelle il va mobiliser de plus en plus de personnes et obtenir les soutiens financiers pour réaliser son film en 1979. Il confiera le rôle de Jésus à l'acteur britannique Brian Deacon.

Voir un extrait du film de Peter Sykes et John Krish: Jésus.

1988, Willem Dafoe dans La dernière tentation du Christ

dernieretentationduchrist pop1Martin Scorsese adapte, en 1988, le roman de Nikos Kanzantzakis, publié en 1955. Il ne s'agit bien de l'adaptation d'un roman qui pose la question de l'humanité et de la divinité du Christ. Martin Scorsese, pour interpréter le Christ, fait appel à l'acteur américain Willem Dafoe. Le film sera très controversé.

Voir un extrait du film de Scorsese.

1989, Lothaire Bluteau dans Jésus de Montréal

bluteauCette fois, il ne s'agit pas d'une transposition cinématographique d'un évangile, mais d'un scénario très original, où une troupe paroissiale va jouer une Passion et où l'acteur qui interprète Jésus va vivre des événements qui très précisément rappellent ce qu'a vécu le Christ. Le film est du réalisateur canadien Denys Arcand. Il a eu beaucoup de succès et a été couronné par des prix oecuméniques.

Voir un extrait du film Jésus de Montréal.

2004, Jim Caviezel dans la Passion du Christ

gibsonQuand Mel Gibson a téléphoné à Jim Caviezel pour lui demander de jouer le rôle du Christ dans La Passion qu'il préparait et qui devait présenter les dernières douze heures de la vie de Jésus, il lui a aussi demandé de préciser son âge. L'acteur lui a répondu qu'il avait trente-trois ans... et que les initiales de son nom étaient J.C. 

Voir un extrait du film de Mel Gibson : La Passion du Christ

2006, Jean-Claude La Marre dans The Color of the Cross

lamarreL'inculturation du récit évangélique peut être poussée très loin... jusqu'à voir un acteur noir interpréter le Christ. C'est le cas de Jean-Claude La Marre, à la fois réalisateur et acteur du film The Color of the Cross. Le film n'a pas reçu un accueil très favorable. Il n'avait disposé que d'un budget de réalisation très limité. Il a surtout attiré l'attention à cause du fait du Christ interprété par un acteur noir. En 2008, une deuxième partie a été réalisée, portant sur la résurrection du Christ.

Voir un extrait du film : The Color of the Cross


> Retour à Jésus à l'écran

Informations supplémentaires